Benoit Doyon Gosselin : De la variation linguistique à la variation littéraire (séminaire du 3/03/22)

De la variation linguistique à la variation littéraire. Conception et utilisation de la littérature dans l’enseignement du français au secondaire : le cas de l’Acadie du Nouveau-Brunswick

En milieu minoritaire, l’insécurité linguistique peut avoir des répercussions sur ce qui peut être considéré comme des œuvres littéraires légitimes. Comment enseigne-t-on la littérature au secondaire en Acadie ? Comment sont formés les enseignantes et les enseignants ? Existe-il un patrimoine littéraire commun ? Cette conférence propose une réflexion sur la conception et l’utilisation de la littérature dans l’enseignement du français au secondaire en Acadie du Nouveau-Brunswick en comparaison avec l’approche préconisée en Ontario français. Dans une perspective de la sociologie de la littérature, il s’agit d’offrir une lecture analytique des programmes de la 9e à la 12e année. Ensuite, il sera question des listes de lecture suggérées pour chaque année du secondaire afin de mettre en lumière certaines incongruités. Enfin, la comparaison avec les pratiques de l’Ontario français témoigne qu’il est possible d’osciller entre le point de vue hégémonique et l’ancrage régional. Calquée sur l’expression « variation linguistique », la variation littéraire serait grandement utile pour la construction identitaire des élèves évoluant en milieu francophone minoritaire.

Benoit Doyon-Gosselin est vice-doyen de la Faculté des études supérieures et de la recherche à l’Université de Moncton. Il est également professeur titulaire et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études acadiennes et milieux minoritaires. Récemment, il a fait paraître aux Éditions Prise de parole une réédition annotée de Poèmes new-yorkais, recueil posthume de Gérald Leblanc en y incluant des lettres inédites.  Aussi, aux Éditions Perce-Neige est paru un collectif intitulé L’espace dans tous ses états qu’il a codirigé avec Julien Desrochers. Il s’intéresse à la sociologie de la littérature et aux liens entre l’espace et la littérature. Il est membre du Collège de nouveaux chercheurs et créateurs en art et en science de la Société royale du Canada depuis 2015.

Le séminaire se déroule le 3 mars 2022, de 17h30 à 19h30, à distance, via Teams. Pour y assister, merci d’envoyer un mail à nadja.maillard(arobase)univ-angers.fr et maeva.touzeau(arobase)univ-angers.fr au plus tard la veille de la séance.


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Nadja Maillard-De La Corte Gomez (25 février 2022). Benoit Doyon Gosselin : De la variation linguistique à la variation littéraire (séminaire du 3/03/22). Séminaire pluri2L. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://pluri2l.hypotheses.org/156


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.